L’ÉGLISE IRLANDAISE ACCUSÉE D’AVOIR COUVERT DES VIOLS